Législatives prochaines : on craint un schéma à la Kabila !

« Le régime est en train de préparer un glissement du calendrier électoral en Guinée. Ceci sera extrêmement grave et sera cause de trouble dans ce pays. C’est certain. Leur stratégie est de nous faire perdre du temps, créer des épiphénomènes pour berner les gens. »

Chérif Bah craint que ce régime ne prépare un glissement du calendrier électoral. Et, « Ce serait inacceptable. L’UFDG n’acceptera pas cela. Nous voulons que les choses soient faites à bonne date. En février 2019 au plus tard qu’il y ait les élections législatives et en 2020, qu’il y ait les élections présidentielles. Nous ne voulons pas un schéma à la Kabila. »

S’agissant de l’installation des conseillers communaux, « Je soupçonne ce régime du RPG arc-en-ciel d’utiliser toutes les subterfuges possibles pour nous faire perdre du temps. Il y a presque trois semaines que le contentieux électoral a été vidé. Qu’est-ce qui empêche l’installation des conseillers communaux et ruraux. Nous les avons vus en train de danser la Mamaya à Kankan alors qu’il y a des priorités nationales urgentes. »

Jeanne Fofana, www.kababachir.com

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.