Les administrateurs territoriaux réunis à Mamou

Ce dimanche 30 août 2015, l’ensemble des principaux administrateurs territoriaux de la république de Guinée sont réunis dans la ville carrefour Mamou. Une retraite qui durera deux jours, du 30 août au 31 août sous l’égide du ministre de tutelle, Boureima Condé, ministre de l’administration du territoire et de la décentralisation. La cérémonie de lancement des travaux de concertation a connue la présence du premier ministre Mohamed Saïd Fofana.

Prenant la parole, le maire de la commune urbaine de Mamou, El hadj Mamadou Hady Barry, a d’abord souhaité la bienvenue aux hôtes dans la cité des almamys du foutah théocratique avant de se féliciter du choix porté sur la ville de Mamou pour cette retraite administrative. Continuant dans son allocution, le maire a émis le souhait de voir au terme de cette rencontre la compétence des administrateurs territoriaux rehausser.

A son tour, le ministre de l’administration du territoire,  général Boureima Condé a présenté l’état catastrophique de l’administration territoriale en Guinée. « La gouvernance territoriale soufre suite aux agissements et aux comportements de certains d’entre nous. Certains de nos collègues par leurs actes ternissent l’image de marque de l’autorité de l’état dont ils sont les premiers représentants » affirme t-il. Par rapport aux élections présidentielles en vue, le ministre Boureima Condé, a rappelé aux administrateurs territoriaux qu’en jouant effectivement aux rôles qui les sont dévolus avec l’appui technique du ministère de l’administration territorial les élections se passeront dans un climat apaisé. Il a enfin demandé a ses pairs de réfléchir et d’échanger pendant ces deux jours sur tous les maux sans occulté aucun dont soufre la gestion des localités.

Le premier ministre, Mohamed Saïd Fofana, quant à lui s’est accentué sur les échéances électorales de l’élection présidentielle du 11 octobre prochain. Il a rappelé aux administrateurs la nécessité de garder l’impartialité pour crédibiliser le scrutin. Il a ensuite mis à profit cette occasion pour remettre aux gouverneurs et préfet le plan d’action pour la mise en oeuvre de la lettre de politique nationale de décentralisation et de développement local. Il enfin demandé aux administrateurs de passer de l’administration de commandement à l’administration de développement.

Après la cérémonie d’ouverture des travaux, les 33 préfets et 8 gouverneurs de régions ainsi que le ministre de l’administration du territoire et de la décentralisation se sont entretenus à huis clos pendant tout l’après midi à l’écart de tout observateur dans une discrétion totale.

Mamadou Mouctar Barry, correspondant kababachir.com à Mamou

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.