Les élus seront installés à « Une date ultérieure » ?

C’est une sainte pagaille faite de mésalliances, de confusion d’anticipation et de coups bas qui caractérise actuellement la mise en place des exécutifs communaux à travers la Guinée profonde et périphéries de la capitale comme Boffa.

Toutes sortes d’informations parviennent aux concernées, sauf les plus officielles. Ces dernières  24 heures, on apprend que les cérémonies d’installation de ce samedi sont reportées « à une date ultérieure ». Pendant ce temps, dans certaines circonscriptions, on se bouffe le nez pour mieux se positionner, surtout au niveau du RPG. De quoi créer une autre confusion. Du côté de Labé,

On distille que des superviseurs et formateurs seraient déjà en route pour rallier les 33 préfectures du pays sans omettre les cinq communes de la capitale. Selon l’élu UFDG de Labé,  « J’ai tardivement reçu une décision du ministre Bouréma Condé, il faut dire que ce n’était de façon officielle. Je l’ai reçu à travers mon parti qui aussi ne l’a pas reçu de manière officielle. Mais, dans cette décision, il est indiqué en tout cas que des cadres du ministère de l’Administration du Territoire devant présider les délégations et qui doivent être déployées dans les 33 préfectures, y compris les cinq communes urbaines de Conakry, vont procéder à la formation et à la mise en place des exécutifs communaux. »

Il reste qu’on signale une sorte de mauvaise foi du gouvernement, en voulant tout faire à des jours non ouvrés. Le temps de donner du temps aux rudes batailles et autres coups fourrés. De grosses déceptions ne sont pas à écarter… Des cris et autres complaintes sont déjà émis dans certains états-majors de partis politiques.

Jeanne Fofana, www.kababachir.com

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.