Les femmes de l’opposition projettent une nouvelle marche

Après avoir été empêché de marcher la semaine dernière, les femmes de l’opposition guinéenne ne lâchent pas prise. Elles projettent une nouvelle marche pacifique le mardi 13 novembre prochain sur l’axe Bambéto-Hamdallaye-Dixinn, pour, disent-elles, protester contre les tueries perpétrées par les forces de sécurité contre les militants de l’opposition.

Dans cette démarche, elles comptent déposer un courrier à l’attention du ministre de la sécurité et du Haut Commandant de la Gendarmerie Nationale, pour leur interpeler sur les comportements des forces de l’ordre dans les manifestations politiques.

Mais avant cette date, les femmes envisagent d’observer une journée de recueillement au cimetière des martyrs à Bambéto, le vendredi 09 novembre après la prière de 14 heures.

Malgré l’interdiction de toute manifestation politique et sociale par les autorités en place, l’étau se resserre autour du pouvoir d’Alpha Condé, qui fait l’objet d’une série de protestation politique et sociale.

La semaine dernière, c’est une manifestation des femmes de Kaloum, centre d’affaire et administratif de Conakry, qui protestaient contre la crise qui mine le secteur de l’éducation, qui a été dispersée par la police.

Ce sont des nouvelles journées de tension qu’on risque de vivre la semaine prochaine, pendant que le mot d’ordre de ville morte est très suivi ce mercredi à Conakry, à la veille d’une autre marche prévue ce jeudi sur l’autoroute Fidèle Castro.

Abdoul Wahab Barry, www.kababachir.com

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.