Les jouets de Noël 2017 : innovation ou valeur sûre ?

Comme chaque année, au mois de décembre, fabricants et distributeurs de jouets sont dans les starting-blocks. « Pour les distributeurs, la période précédant Noël représente 50 % de leur chiffre d’affaires annuel », affirme Delphine Chausset, chargée de communication de JouéClub et Splash Toys. Pour les fabricants, l’enjeu est de proposer le jouet qui sera au pied du plus grand nombre de sapins. Chaque année, dès juin, la Revue du jouet organise un Grand prix qui récompense le jouet le plus innovant de chaque catégorie (poupées, mini-univers, radiocommandé…). « Le concours a lieu chaque année au mois de juin, dit Bruno Bkanowski, directeur de la rédaction. C’est une date stratégique, pour que les jouets puissent porter le Label Grand Prix au moment des fêtes. Pour participer, le produit doit être une nouveauté, qui sera commercialisée au prochain Noël. Les critères de sélection sont l’innovation et la qualité ludique ou éducative de l’objet. » L’an dernier, 24 jouets ont été lauréats du concours, dans les différentes catégories.

Splash Toys, une PME normande qui fête ses dix ans cette année, a été primée cinq fois au Grand Prix depuis 2013. « Leur ADN, c’est de dénicher, d’inventer, explique-t-il. Ils ont beaucoup de flair pour les nouveaux produits. Cette année, avec leur produit L.O.L Surprise [une sphère en plastique qui contient plusieurs surprises], je pense qu’ils vont atteindre 600 000 ou 700 000 ventes, ce qui est colossal ! Pour un jouet, on estime que c’est un succès à partir de 25 000 ou 30 000 ventes », explique Bruno Bkanowski.

Pas de recette miracle

« Il n’y a pas de recette miracle pour trouver le jouet qui plaira aux enfants, rappelle Alexandre Alonso, responsable marketing de l’entreprise. La clé du succès réside dans l’univers développé autour du produit. Pour plaire à la fois aux enfants et aux parents, il faut qu’une histoire, un univers accompagne chaque jouet. Les jouets ont un fort potentiel affectif, il faut enclencher le scénario dans la tête de l’enfant. »

Aujourd’hui encore, le jouet le plus vendu au monde n’est autre que les classiques billes, qui ont fait les grands jours des cours de récréation. « Les jouets classiques marchent encore, affirme Alexandre Alonso. Il suffit de leur donner un nouveau souffle, avec un nouvel univers, ou un petit quelque chose en plus. » Un des best-sellers de Splash Toys est d’ailleurs le « Pigeon Shoot », la version 2.0 du tir aux pigeons d’antan…

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.