Les manifs de Mandiana vues par le PADES : « Rationnelles et normales »

«J’aimerais avant tout qu’on parle de Mandiana. Ce qui se passe là-bas est déplorable. Je présente mes condoléances aux populations de Mandiana. Elles ont rappelé au Chef d’Etat des promesses non tenues. Ces manifestations sont rationnelles, c’est normal. C’est le marché politique, le bulletin contre les infrastructures. Je me sens concerné parce que je suis membre fondateur du RPG. N’oubliez pas, le RPG a obtenu 97% de voix à Mandiana. »

Ousmane Kaba trouve donc normale que Mandiana se fasse de la voix par la rue. En cause : « Je vous apprends que le manque d’infrastructures ne concerne pas que Mandiana. C’est toute la Guinée. Si mesures il y a à prendre, il faut qu’elles soient pour tout le pays. Que ce soit à N’Zérékoré, Siguiri, Mandiana, Gaoual, Lola, Tougué, Lélouma, Dabola, il est difficile de se déplacer, de voyager. Les villes sont enclavées et coupées du reste du pays. C’est le cas de Mandiana ! C’est un problème sérieux. On ne peut pas parler de développement sans les infrastructures. Et on me donne raison aujourd’hui ! Quand j’avais évoqué cette réalité, on m’a fait expulser. J’ai insisté sur les micro-barrages. On ne m’a pas écouté. J’ai divorcé avec le parti. Voilà maintenant que le temps me donne raison. »

Comme quoi, quand on promet, il faut réaliser. Le bulletin qu’on glisse dans l’urne n’est pas fortuit. Alpha Condé doit le comprendre à ses dépens.

Jeanne Fofana, www.kababachir.com

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.