Les mots très durs de Me Abdoul Kabèlé Camara sur la police nationale

À la suite d’une série de visites dans les différents commissariats des cinq communes de Conakry, le ministre de la Sécurité et de Protection civile, Me Abdoul Kabèlé Camara a eu des mots très durs à l’endroit des forces de l’ordre en général et la police routière en particulier.

Le constat est alarmant. Dans tous les sites visités, aucun ne respecte les conditions requises. Ils sont dans un état de délabrement et de vétusté avancé, avec des effectifs jetés dans la profession sans aucune formation de base, ni de perfectionnement. Pour corriger ces problèmes, Me Abdoul Kabèlé s’est fixé comme principale priorité la formation des agents de la police afin de changer le visage de la police nationale.

C’est la première fois qu’un chef de ce département entreprend une telle démarche. Et ses mots sont évocateurs : «Ce secteur stratégique du développement est miné depuis des décennies par des querelles intestines et une instabilité de son équipe dirigeante, entraînant la police et la protection civile guinéenne dans un laisser-aller, avec pour conséquences l’indiscipline, le manque de formation, d’équipement pour le personnel et des services».

La semaine dernière, dans un commissariat il a lancé une phrase assassine aux services de sécurité. «Vous n’êtes pas policiers !», avait-il dit aux agents qui l’écoutaient. A entendre donc ses propos, on peut aisément espérer qu’il va œuvrer, lui, pour (re)donner à la police l’image qu’elle mérite. Attendons de voir.

Thierno Diallo, Kababachir.com

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.