Les opposants et les gaz de la discorde

Gaz lacrymogènes périmés, âcres, ocres, suffocants, etc. On ne finit plus de polémiquer sur la récente manifestation étouffée à Donka et menée par les opposants. Sauf que ces gaz divisent depuis le 13 décembre.

Si au niveau de la Police on botte en touche la nature des gaz: «Ceux qui pensent que ce sont des produits expirés je m’inscris en faux contre ces différentes allégations. Ce qui est sûr c’est que  depuis un certain temps, les services de sécurité disposent des stocks et ce sont les mêmes stocks que nous utilisons et cela est vérifiable parce que les emballages en font foi. Ce sont les mêmes quantités que nous utilisons depuis 15 ans, alors si les gens se disent aujourd’hui que ce sont des gaz toxiques, je pense vraiment que ce sont simplement  des allégations qui sont destinées  à ternir l’image de la police. »

Cette réaction de la Police se rapproche un peu à celle de Papa Koly Kourouma, niant carrément avoir vu du gaz périmé, alors que le député de Gaoual et Dalein criaient sous tous les toits que c’est du gaz périmé que la Police utilise pour mater les manifestants.

Jeanne Fofana, www.kababachir.com

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.