Les participants aux 46èmes assises de l’UPF visitent le Centre sportif d’Antonio Souaré

 Les participants aux 46èmes assises de l’Union de la Presse Francophone (UPF) à Conakry, ont effectué mardi, 21 novembre 2017, une visite guidée du Centre académique et sportif du président de la Fédération Guinéenne de Football (FEGUIFOOT), Mamadou Antonio Souaré situé à Yorokoguia dans la préfecture de Dubréka à 50 km de la Capitale Conakry.

Le Centre comportant un complexe hôtelier de 30 chambres, une salle de conférence modulable, un espace VIP, un groupe de business markéting, est bâti sur une superficie de 11 ha, Selon le Manager Junior du Groupe Business Markéting (GBM), Soufiane Souaré.

La vie panoramique du Centre académique d’Antonio Souaré, avec ses 03 blocs identiques, permet d’amortir l’investissement.

La seconde partie de l’investissement, d’après Soufiane, comporte 04 blocs, des dortoirs pour les différentes catégories des élèves d’élites de football dont les âges varient entre 12 et 19 ans évoluant dans le Centre académique.

A en croire à l’architecte, Laurent Jean Roger, « Cette académie située au pied du mont Kakoulima, est aussi censée d’accueillir toutes les équipes sous régionales, les héberger, et les former  en technique du football professionnel.»

Dans le même centre, on note l’implantation d’une usine agroalimentaire pour soulager les visiteurs et une salle de conférence permettant aux joueurs en herbe de lier la théorie à la pratique.

Quant aux terrains de compétition, d’entrainement, leur réalisation obéit aux règles de l’art et ses gazons synthétiques poussent avec des herbes naturelles, selon le technicien.

Cette infrastructure sportive dit-on, a un gradin de 10.000 places pour soutenir le potentiel footballistique guinéen qui doit s’exprimer au-delà des frontières guinéennes.

L’objectif global de la réalisation de ces infrastructures est d’avoir un instrument de travail pouvant accueillir et de former les joueurs et, recevoir des visiteurs touristiques dans un climat rassurant, a-t-on indiqué.

En d’autres termes, la réalisation des bijoux sur fonds privé, consiste à offrir une opportunité à la jeunesse guinéenne de s’épanouir tout en évaluant  les hommes aux résultats.

Mamadouba Camar, Kababachir.com

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.