Les plaintes de Bah Oury : où en est-on ?

C’est comme le voleur qui crie au voleur. Bah Oury est rentré et il fout la merde au sein du parti dont il réclame être le fondateur mais qui a pris son envol avec la maestria d’un certain Dalein Diallo, aujourd’hui fragilisé, à cause des querelles fratricides. L’objectif de Bah Oury est connu : malmener l’UFDG et pousser à la porte ce qu’il appelle des clans gravitant autour de l’actuel président du parti.

Le vice-président exclu pour insubordination ne s’avoue pas vaincu. Il prépare, selon lui des dossiers pour porter plainte, à divers endroits. Dans une interview accordée à africa Guinée, Bah Oury indique des avocats sont en train d’y travailler et au plus tard d’ici la fin de la semaine tout sera bouclé pour « que la plainte contre X pour tentative d’assassinat sur ma personne, la plainte pour diffamation et accusation d’être porteur d’une arme et d’avoir tiré sur le journaliste, la plainte pour diffamation relative aux 200.000 euros que CellouDalein a dit que j’ai reçus du président Alpha Condé pour détruire l’UFDG, la plainte par rapport à l’exclusion illégale de Bah Oury du parti dont il est le fondateur et la plainte relative à la charte des partis politiques, soient déposées. »

Ce qui revient à dire que l’UDFG, si ce n’est un effet d’annonce, risque d’avoir des jours sombres devant elle. Mais, pour l’heure, chacune des parties montre ses muscles.

Jeanne Fofana, www.kababachir.com

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.