Les syndicats exigent la réduction du prix du carburant à 6 000 FG le litre

Lors d’une conférence de presse tenue à la Maison commune des journalistes à Coléah, trois centrales syndicales exigent la réduction du prix du carburant à la pompe, à 6 000 FG le litre. Il s’agit de la COSATREG (Confédération Syndicale Autonome des Travailleurs et Retraités de Guinée), dirigée par Yamoudou Touré et ses deux alliés, à savoir l’ONSLG et le CGFOG.

Ces trois centrales syndicales justifient leur revendication à cause du niveau de réduction du prix au marché mondial, et certains pays de la sous-région ouest Africaine.

C’est le cas par exemple du Mali où le prix fixé en FCFA équivaut à 7840 FG, de même pour le Bourkina Faso, qui vend le litre à 7 770 FG, contre 6860 au Togo, 6 230 au Libéria et  5000 en Sierra Leone.

Selon Yamoudou Touré de la COSATREG, « Le prix moyen mondial au 26 janvier 2015 est à 0.96 dollars USD soit 6720 GNF ».

Poursuivant, le secrétaire général de la COSATREG, estime que « la baisse raisonnable du prix du carburant contribuera à améliorer les conditions de vie des travailleurs, de la classe ouvrière, des populations et l’ensemble de toutes les couches socioprofessionnelles du pays ».

Une idée partagée par une frange importante de la population guinéenne, qui avait déjà jugée la réduction du prix du carburant à la pompe (de 10 000 à 9 000 FG) trop insignifiante.

Par ailleurs, les syndicalistes, qui disent être accusés de corruption par les citoyens, lance un ultimatum au gouvernement jusqu’au 20 février prochain pour revoir le prix à la baisse. Faute de quoi, un autre mouvement de grève se profile à l’horizon.

Il reste à voir comment est-ce que le gouvernement compte gérer cette nouvelle situation et éviter une nouvelle crise sociale, au moment où le bras de fer avec les partis politiques de l’opposition, en prélude des prochaines consultations électorales, est loin de trouver une issue.

Abdoul Wahab Barry, www.kababachir.com

  1. […] Les syndicats exigent la réduction du prix du carburant à 6 000 FG le litre […]

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.