L’UFDG accuse Bah Oury d’avoir tué le journaliste El hadj Mohamed Diallo (Déclaration)

Dans une déclaration rendue publique dans la soirée de ce vendredi, la Direction nationale de l’Union des Forces Démocratiques de Guinée (UFDG), accuse Bah Oury d’avoir fait usage d’une arme à feu qui a tué le journaliste El hadj Mohamed Diallo, ce vendredi 05 février aux environs de 16 heures, au siège du parti à Commandayah.

Lisez !

« La Direction nationale de l’UFDG informe les autorités guinéennes, l’opinion nationale et internationale que Monsieur Bah Amadou Oury ancien Vice-président de l’UFDG exclu du Parti, s’est rendu ce vendredi 05 février 2016 aux environs de 16h30 au siège du Parti.

Mr Bah était muni d’une arme à feu et accompagné de loubards à l’effet de perturber la réunion du Bureau Exécutif et, selon des rumeurs persistantes avec aussi l’intention d’attenter à la vie de Cellou Dalein Diallo, Président de l’UFDG au motif que celui-ci l’aurait exclu du Parti qu’il aurait créé.

A son arrivée, il a voulu forcer le passage et s’est heurté à l’opposition des maintiens d’ordre du Parti. Au cours de l’altercation, il a fait usage de son arme à feu devant plusieurs témoins et malheureusement, le jeune journaliste Elhadj Mohamed Diallo du site Guinee7 présent sur les lieux a été mortellement atteint par la balle.

La Direction Nationale de l’UFDG, adresse ses sincères condoléances à la famille du disparu, aux travailleurs du site Guinee7 et à toute la presse guinéenne. Elle demande aux autorités de prendre toutes les dispositions pour situer la responsabilité de ce crime et de déférer son auteur devant les tribunaux.

Elle invite les militants et sympathisants du Parti à faire preuve de vigilance et à rester mobilisés pour la défense de l’unité et des idéaux de l’UFDG. »

Conakry, le 05 Février 2016

LA DIRECTION NATIONALE

www.kababachir.com

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.