Mairie de Kindia : un cadeau du RPG ou un mérite de l’UFDG?

Selon les chiffres, Abdoulaye Bah de l’UFDG a gagné 22 conseillers contre 12 pour le RPG. On a l’impression que les religieux politisés, colorés au jaune et autres militants du parti au pouvoir se perdent en conjecture. Ils agissent comme si la Mairie de Kindia a été léguée à Dalein, or, ce n’est que le résultat mérité des urnes.

Abdoulaye Bah sort du lot : il sera certainement et sans fioriture le futur maire de Kindia. Contre la volonté affichée de l’Imam de Tafory et du Kountigui controversé de Tanéné. Dans une large mesure, de Damaro Camara et donc du RPG. L’UFDG quant à elle, est intransigeante : c’est Abdoulaye Bah ou rien. Cette décision agace l’autre camp, mais il doit se résoudre au verdict de Dalein Diallo. Après tout, Kindia a largement voté pour le maire sortant. Le RPG a mordu la poussière, même si ce parti au pouvoir ne voit « pas un maire agir avec succès dans une commune où il est opposé aux chefs coutumiers et aux chefs religieux. »

C’est ce qui est d’ailleurs absolument faux. En témoigne les résultats du 4 février. Comme quoi, précise l’UFDG, « il y a aucun malentendu entre Abdoulaye Bah et les notables, c’est un conflit entre Abdoulaye Bah et des militants du RPG déguisés en notables qui font la politique du RPG contre l’UFDG. Ces gens qui font ce jeu n’ont plus le droit de parler au nom des citoyens de Kindia. Car ils ont choisi un parti politique, ce sont des militants », rétorque à africa Guinée, Chérif Bah, le vice-président de l’UFDG chargé de la communication.

Loin donc d’être un cadeau du RPG, la Mairie de Kindia n’est qu’un mérite pour l’UFDG.

Advienne que pourra !

Jeanne Fofana, www.kababachir.com

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.