Mairie de Matoto : Bah Oury favorable à la reprise de l’élection

Le Vice-président déchu de l’UFDG  se dit favorable à la reprise de l’élection de l’exécutif communal à la Mairie de Matoto.

Pour Bah Oury, qui s’exprimait ce matin dans l’émission « les Grandes Gueules » chez nos confrères d’Espace fm, « Dans tout pays il faut évaluer la représentativité. Et comment l’évaluer ? C’est par le nombre éventuels d’élus et ça, c’est incontournable, parce qu’il ne faudrait pas que ça soit en géométrie variable pour satisfaire quelques intérêts qu’on va tricher par rapport à la notion de représentativité. Et même cette représentativité, dans le contexte actuel de notre pays, on s’est rendu compte que ça pose problème parce que la qualité des partis politiques fait défaut. »

C’est pourquoi, ajoute le Président de l’UFDG renouveau, « Par rapport à l’installation de l’élu de Matoto, je vous rappelle qu’il y a des élus qui ne sont pas encore installés. A Kankan, à ma conaissance ce n’est pas installé, à Sangarédi, à Brouwal Tappé et tant d’autres. A Matoto, le processus a été entamé, il y a confusion et comme il n’y a que 45 élus, ils sont les mêmes, ils n’ont pas changé d’esprit, ils n’ont pas changé de noms, ils peuvent revenir et recommencer un processus avec maintenant plus de sérieux et de rigueur dans la surveillance. Celui qui l’emporte va être à la tête de l’exécutif communal. On a perdu presque un an, il faut reprendre pour qu’on puisse commencer enfin le travail. », fait remarquer l’ancien Vice-président de l’UFDG.

Exclu du parti dirigé par Cellou Dalein Diallo, Bah Oury, qui a même été remplacé de son poste de Vice-président de l’UFDG, le parti qu’il a fondé en 1992, se réclame toujours être le Président de l’UFDG, malgré la décision de justice qui, après une procédure judiciaire avait tranché en faveur du camp de son rival, Cellou Dalein Diallo.

Alfred Bangoura, www.kababachir.com

 

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.