Maison de l’emploi : Damanatang, toujours coincé au stade de projet

Albert Damantang Camara, par ailleurs ministre du Travail avait annoncé, il y a des lustres, avec tambour et trompette le lancement de la Maison de l’emploi à Conakry. L’inauguration de cette maison était prévue pour septembre pour que toute la machine bien huilée puisse démarrer sans encombre en octobre. Mais, visiblement, il est toujours coincé au stade de projet. La Maison de l’emploi et des compétences devrait être une opportunité pour les Guinéens.

 La Maison de l’emploi est un dispositif qui accompagne à la recherche de l’emploi, à la création de jeunes entreprises  et à l’insertion dans la vie professionnelle, à travers du renforcement des capacités. Damantang Albert Camara, l’un des tenants de la démarche explique que : « concrètement, tous ceux qui iront dans cette maison de l’emploi auront affaire à des conseillers qui, en fonction de leurs profils et après une interview spécifique, seront capables de leur dire s’il vaut mieux qu’ils améliorent leur employabilité. » Et le ministre d’ajouter qu’en étant meilleurs dans leurs techniques de recherche d’emplois, ou s’ils doivent entrer dans le projet d’entreprenariat qu’ils vont présenter, avec naturellement de l’accompagnement et des conseils, ou s’il doivent aller plus loin dans leur qualifications professionnelles, avec un bureau qui sera capable de leur indiquer la meilleure formation qui correspond à leur profil ou alors de leur dire où ces formations sont disponibles, en Guinée, ici à Conakry, à l’intérieur du pays ou même à l’étranger. »

 Comme quoi, c’est une opportunité qui s’offre aux diplômés guinéens qui peinent encore et toujours à trouver le premier emploi. C’est donc bientôt la fin d’une longue traversée de désert. Surtout que les derniers réglages ont été apportés sur cette Maison de l’emploi et des compétences ». Selon le ministre, « Il reste juste à la meubler, la doter en outils pédagogiques et qu’elle soit inaugurée. Donc, c’est la dernière étape. On est sur la dernière ligne. » Le rêve tarde donc à venir.

Jeanne FOFANA, www.kababachir.com

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.