‘’Majorité silencieuse’’, Don kass évite vos routes et ponts chaotiques !

Siguiri et Kouroussa devraient-ils réellement, même inconsciemment, accueillir Don Kass en avion, tout de blanc vêtu et donc qui a évité tous les aléas des routes et ponts chaotiques de la nationale Conakry-Siguiri? Le Premier ministre survole les misères sédimentées faites de routes décousus, de ponts moyenâgeux ou post indépendances pour rallier le berceau du RPG, parti au pouvoir (Siguiri) et le terreau de nombreux anciens et nouveaux ministres ainsi que de hauts perchés de la République.

Officiellement, c’est pour conférer avec les bases du RPG déjà en mal de reconnaissance auprès d’Alpha Condé, celui-là même qui a promis monts et merveilles à cette autre partie de la Guinée. Officieusement, Don Kass a vidé Conakry de son administration publique pour aller danser, chanter, en ronde en rejetant des pas de danse forcés et en renvoyant des sourires jaunes masquant à peine l’hypocrisie globale d’un gouvernement en manque d’inspirations.

Ceux qui n’ont pas trouvé de place dans l’avion de commandement du Premier ministre, usent et abusent des 4×4 rutilants enjambant en un quart de tour ces gros trous béants qui jonchent cette autre nationale Conakry-Siguiri. Vous n’avez pas dit des ministres à l’écoute de la ‘’Majorité silencieuse’’ ? Les Guinéens sont largement servis. Eux à qui on a imposé la misère, la détérioration du niveau de vie. Oui, ce bétail électoral dont on se sert à outrance.

Comment peut-on expliquer qu’un PM, avec sa toute première grande sortie de la capitale pour l’arrière-pays prenne un avion en lieu et place d’un quatre-roues pour mieux s’enquérir des réalités, évaluer les défis, orienter des ministres, notamment ceux des TP, des Finances, du Budget ? Avec ce voyage dans la Savane, on se rend compte qu’on ne peut compter sur cette autre équipe gouvernementale, plutôt portée sur la danse que sur les urgences qui interpellent sans cesse cette Guinée dont les atouts restent vraiment incommensurables.

Quand on aura le coût global de l’organisation de la mamaya on risque d’avoir du tournis tant il aurait suffi à faire face à d’autres préoccupations majeures de la vie nationale. Et il suffisait juste à Don Kass et sa suite de faire un safari Conakry-Siguiri par voie routière. Et du coup, se démarquer d’Alpha Condé, l’homme à la boulimie du voyage aérien. Aujourd’hui, on est en phase avec certains artistes de la musique urbaine guinéenne : Kassory Fofana, Alpha Condé, etc., Emounoma, dhè gaynata, …Djani Alfa et Singleton ne sauraient en dire le contraire. La vie en Guinée est pliée.

Jeanne Fofana,www.kababachir.com

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.