Makanéra Kaké : le chantage pour se tirer d’affaire ?

« Dites à Mariama Tata (NDLR, députée UFDG) que si elle ne connait pas de se renseigner. Mais si elle m’oblige à publier les messages que j’ai, ce ne sera pas bon ni pour elle ni pour son parti. Je ne veux pas parler, je ne veux pas diffuser les messages, je les ai. Je ne souhaitais pas mettre sur la place publique mes problèmes de couple mais comme ils disent que c’est à cause de la politique que j’ai décidé de divorcer, … »

Makanéra Kaké fait usage de chantage pour se tirer d’affaire, brouiller les pistes et dissuader toutes volontés de l’UFDG de s’attaquer à lui, après avoir subitement fui pour revenir au RPG. Et tout de suite se porter garant d’un possible 3è mandat d’Alpha Condé. « Quand je parle, ce sera une bombe parce que j’ai accédé à des messages. » Pour frapper plus fort, Kaké touche la tête de l’UFDG : « A l’UPR, Cellou Dalein Diallo est parti pour devenir président, il a été chassé par les vrais militants, c’est Tata qui n’a pas honte parce qu’elle ment comme elle respire. Si elle était digne, elle allait dire à son patron d’être au PUP qui lui a tout donné, ils ont été ingrats envers ce parti. »

C’est la politique d’attaquer pour mieux se défendre. Makanéra n’est pas tout à fait inintelligent. Il fut quand même griot de Dalein avant de devenir laquais, porte-bouillard de Condé. Plus rien ne reste à l’ancien ministre de la communication sans résultats.

Jeanne Fofana, www.kababachir.com

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.