Makanéra veut un autre modèle de gouvernance pour Condé

Makanera Kaké veut trouver un autre modèle de gouvernance pour son ex mentor Alpha Condé. Si pour lui Lansana Conté qui a permis de libéraliser l’économie de la Guinée, de libérer des initiatives créatrices, de permettre aux Guinéens qui sont condamnés, qui ne pouvaient pas venir, de rentrer au pays, y compris Alpha Condé, Sékou Touré est le père de l’Indépendance de la Guinée. Jusque-là çà va.

Seulement, « Je voudrais qu’Alpha Condé soit le père de la consolidation, de la démocratie et de l’alternance. Le premier mandat, il avait des bonnes intentions parce qu’il ne connaissait pas le pouvoir, il dit je suis Mandela de la Guinée. Je me disais dans la tête qu’en 2015, il allait avoir un combat au sein du RPG pour le remplacer… » L’ex ministre de la communication témoigne par ailleurs que quand il a dit qu’il est Mandela, il s’est rappelé que Mandela, c’est un mandat.

« Il dit maintenant je suis Barack Obama. Donc on continue. Le mandat là finit, il prend un autre mandat. Son exemple maintenant, ce n’est pas Obama, c’est là où les présidents sont éternels : c’est Paul Kagamé, c’est Sassou Nguesso. » Conséquence ? « Il a changé. Sa voiture là quand elle clignote à droite, c’est à gauche qu’elle va. Quand il dit, je suis panafricaniste, il faut que l’Afrique assume ses responsabilités. Non, il a peur d’aller à la CPI par ce qu’il veut changer la Constitution. Tout le combat, c’est ça. Mais le jour où il dira qu’il est candidat puisqu’il ne respecte pas la constitution, on lui fera

comprendre que la protection du président Alpha Condé c’est la Constitution. »

Et de conclure en cas de forcing : « Nous rendrons le pays ingouvernable en tant que patriotes. » Alpha Condé est averti.

Jeanne Fofana, www.kababachir.com

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.