Makanera trouve la faille pour partir…

« Je ne me bats pas pour être Maire simplement, je me bats pour des valeurs partagées avec l’UFDG et tous les autres membres de l’opposition républicaine. Je suis frustré du fait le double langage ou tout simplement du deux poids deux mesures. »

C’est maintenant que Makanera Kaké s’est rendu compte qu’il y a double langage à l’UFDG. Il a donc trouvé une faille pour partir. Et d’ajouter : « Aujourd’hui, on appelle les gens à manifester parce qu’à Kindia, selon eux, les accords n’ont pas été respectés et il y a eu des écarts de langage pour dire que telle est de telle communauté ne doit pas être maire. Mais la même chose a été soutenue par l’UFDG à Boké. D’abord nous avons dit que personne ne doit soutenir le RPG Arc-en-ciel mais c’est l’UFDG qui a élu le maire RPG arc-en-ciel à Boké. Les gens du RPG Arc-en-ciel selon les sources, je le mettrais au conditionnel puisque je n’ai pas vérifié mais il a été dit qu’un Diakanké ne pouvait pas être maire là-bas parce que le candidat de l’UFR est un Diakanké. Malheureusement l’UFDG a soutenu cette équipe qui a dit ça, selon les gens. Et pour preuve moi j’étais élu sur une liste avec une personne. Quand il était question de donner une place à ma liste on a donné à celui qui est derrière moi parce que lui il s’appelle Koumbassa et moi Makanera et sans passer par moi. »

En réalité, Makanera était venu à l’UFDG pour être Maire à Boké. Ni plus, ni moins. Après tout, « C’est moi qui ai financé presque à cent pour cent cette liste même la caution personne n’a donné un franc et que cette personne soit non seulement coptée par l’UFDG et qu’elle soit élu deuxième vice maire sur mon dos sans que je le sache. Ça cause problème ».

 

Jeanne Fofana, www.kababachir.com

 

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.