Malgré l’appel du gouvernement, les cours n’ont pas repris ce lundi

La crise qui frappe le secteur de l’éducation depuis deux semaines semble se perdurer. Malgré l’appel du gouvernement les cours n’ont pas repris ce lundi dans les établissements scolaires de la capitale et dans certaines préfectures de l’intérieur du pays .

Alors que le syndicat reste divisé, les enseignants ont une nouvelle fois boudé les salles de classes, répondant ainsi favorablement au mot d’ordre de grève d’Aboubacar Soumah et son groupe, considérés par certains de leurs collègues syndicalistes du SLEG comme des ‘’dissidents’’.

Au cours d’une rencontre samedi avec les syndicats, le patronat et la presse, le président de la République, a menacé de fermer  toute radio privée qui passera un message d’Aboubacar Soumah

Les autorités accusent les médias de servir de relais à un groupe de ‘’syndicalistes rebelles’’, qui ont réussi une nouvelle fois à paralyser le secteur de l’éducation ce lundi.

Ibrahima Kourouma, Kababachir.com

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.