Mamadou Sylla (UDG) déploie ses ailes sur la Basse-côte

Si l’arrivée à la tête de la Commune de Kindia d’un militant de l’UDG est entérinée – c’est d’ailleurs le cas -, Mamadou Sylla remporte une grande victoire dans cette partie de la Guinée. Le leader de l’UDG déploie donc ses ailes et rebondit politiquement. Aujourd’hui, il se met dans la tunique du nouvel élu de la cité de manga Kindi.

« Vous savez le problème que nous avons depuis toujours remonte à l’alliance que nous avons eu avec le pouvoir en place. Cela a beaucoup joué sur nous puisque tous nos militants pensaient qu’on avait fusionné notre parti. C’est après tout cela qu’ils ont compris que nous existons et aujourd’hui voici le résultat.Déjà à Boffa nous avons deux postes de vices maires, le premier et le second, dans la commune rurale de Douprou nous avons le premier vice maire tout comme à Tamita aussi », laisse-t-il éclater sa joie. Et Mamadou Sylla de revenir sur le cas qui a beaucoup plus d’enjeux : Dixinn.

S’agissant de cette Commune, « Nous en sommes actuellement en négociation avec l’Ufdg et il y a aussi l’autre côté (le RPG, ndlr) qui nous fait la cour. Mais le moment venu, le parti va trancher et nous allons tabler sur toutes ces éventualités. A Kaloum nous aurons un vice maire c’est pour dire que l’UDG perce et il est en train d’aller loin. » Partant de cette percée presque inattendue, Mamadou Sylla se proclame roi de la Basse-côte : « Actuellement nous sommes les rois de la Basse-côte (…), quand tu prends tous les autres qui avaient fusionné avec le RPG, nous sommes le seul parti politique qui évolue seul et qui engrange des points. La commune de Kindia est quand-même très importante parce qu’elle est tout d’abord la capitale de la Basse-Guinée. Cela révèle d’une grande portée pour nous. La commune Kindia en termes de superficie est plus importante que celle de Matoto et de Ratoma. »

Ce n’est pas absolument faux.

 

Jeanne Fofana, www.kababachir.com

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.