MAMOU: Des arrestations signalées dans le district de Tamagaly

Dans la nuit du jeudi 15 octobre 2015 aux environs de 20 heures 50, des coups de fusils ont retentis à Tamagaly, localité située à 33 kilomètres de la commune urbaine de Mamou. Pris de peur les habitants ont tout abandonné tout pour se sauver.

Un affrontement entre des jeunes et les forces de l’ordre serait à l’origine de ce malheureux incident. Six personnes seraient en ce moment entre les mains de la gendarmerie mobile numéro 12 de Mamou, cinq adolescents dont une femme nourrice.

« Vers 20 heures 30, on a entendu des coups de fusils au niveau de la station. Tout le monde a cru que c’est la station qui a été attaqué par les bandits. Des femmes ont laissé des bébés pour s’enfuir. C’est après la panique qu’on a su que c’est un problème entre les gendarmes et des jeunes de la localité. Ils ont arrêté beaucoup de personnes, dont des adolescents de 12 à 16 ans et une femme nourrice », a expliqué un citoyen de Tamagaly joint au téléphone.

Joint au téléphone, le Capitaine Ibrahima Sory Sow nous a donné sa version des faits, « Ce jour j’étais couché à la maison étant malade lorsqu’on est venu m’informer que des jeunes ont attaqué mes agents quand un des leurs a été pris avec de la drogue. C’est un de mes hommes qui a fait des tirs de sommation pour disperser les jeunes qui nous ont attaqué. On a arrêté six personnes qui sont en ce moment à la Gendarmerie numéro 12 de Mamou ».

Un des responsables de l’UFDG notamment le secrétaire général de la section de Konkouré, Monsieur Ndiaye est activement recherché par la gendarmerie a-t-on appris du Secrétaire fédéral de Mamou, Dr Oumar Diallo. Une lettre de convocation de la Gendarmerie Mobile numéro 12 nous a été montrée pour justification.

Interrogé sur la question, le Capitaine Sow affirme n’est pas être impliqué dans l’affaire et qu’il n’aurait aucune liaison avec les jeunes interpellés.

Le commandant de la brigade mobile numéro 12, le colonel Aboubacar Sampil joint au téléphone confirme l’authenticité de la convocation et affirme avoir joué son rôle. « C’est effectif que la convocation vient de moi, mais pour le moment je ne connais pas le fond du dossier. Je ne fais que mon rôle. Quand la brigade de recherche a besoin d’un citoyen pour une enquête, je l’interpelle et je le dépose à leur niveau », rajoute le colonel.

Nous y reviendrons !

Mamadou Mouctar Barry, www.kababachir.com Mamou

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.