MAMOU : Des prisonniers s’évadent de la prison centrale

Ce mercredi, 19 Août 2015, des prisonniers de la maison centrale de Mamou se sont évadés. Pour cause, un agent pénitencier qui était en service a abandonné son poste.  Au nombre de quatre, deux ont pu s’évader dans la nature tandis que les deux autres ont été repris grâce à la collaboration de la population.

En effet, aux environs de 11 heures, l’agent Roger Lamah a reçu un ordre d’extraction du juge d’instruction du 3e cabinet pour conduire le prévenu Thierno Amadou Ly, poursuivi pour vol et viol aux fins  d’interrogatoire. Arrivé, le chef de poste du jour Daouda Soumah a visé l’ordre et la fait exécuter. Malheureusement, l’agent Saa Honoré Tolno, posté à l’intérieur aurait abandonné son poste pour aller se promener.

Certains détenus ayant constaté son absence se sont regroupés au seuil de la porte. Lorsque l’agent de poste a fait appel à Thierno Amadou Ly, qui devait être conduit au cabinet d’instruction les détenus (Alhassane Camara, inculpé de viol sur mineur, Amadou Barry, inculpé pour coups et blessures volontaires ayant entraîné la mort sans intention de la donner, Abdourahmane Sow, condamné à 5ans de prison ferme et Mamadou Djouldé Doumbouya, condamné à 3 ans de prison ferme) ont enfoncé la porte et tenté de s’évader. Mais grâce à la vigilance de certains agents pénitenciers et de la collaboration de certains citoyens et l’arrivée sur les lieux de la brigade mobile numéro 12, Abdourahmane Sow et Alhassane Camara ont été repris et les deux autres ont réussi à s’évader.

Cette évasion ne semble pas être pour de nombreuses personnes fortuite.

Monsieur Sékouba Condé, procureur de la République près du tribunal de première Instance de Mamou rencontré ce vendredi par notre correspondant, promet que la lumière sera faite sur cette évasion, « depuis mon arrivé ici à Mamou, il y’a de cela 11 mois, j’ai démocratisé la justice. Mais il faut reconnaître que je me suis heurté à une adversité qui ne dit pas son nom. Ceux qui veulent me salir ne vont pas réussir. Et je vous promets que la lumière sera faite sur cette sale affaire ».

A signaler que, l’agent de poste et les deux prisonniers repris sont actuellement à la brigade de recherche de la gendarmerie départementale de Mamou pour des fins d’enquêtes

Mamadou Mouctar Barry, www.kababachir.com

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.