MAMOU : La ministre des affaires sociales de la promotion féminine et de l’enfance en visite dans la région

La maison des jeunes de Mamou à servit de cadre ce lundi 07 septembre 2015, à une rencontre entre la ministre de l’action sociale de la promotion féminine et de l’enfance et certaines femmes de la commune urbaine de Mamou. Cette visite s’inscrit dans le cadre de l’appui institutionnel du gouvernement guinéen en faveur de la mise en œuvre des activités des filets sociaux productifs. La délégation était composée de la ministre, madame Sanaba Kaba et de l’inspecteur général du ministère et point focal du projet filet sociaux, monsieur Roger Yaci. La rencontre était rehaussée par la présence des autorités préfectorales en sa tête le préfet de Mamou Mory Diallo et communales.

Le maire de la commune urbaine de Mamou, El hadj Mamadou Hady Barry, dans son allocution a d’abord souhaité la bienvenue à la délégation ministérielle avant d’appeler les femmes membres des filets sociaux de jouer leur rôle qui est de rendre la ville de Mamou propre pour le bien être de toute la population.

A son tour, la ministre de l’action sociale de la promotion féminine et de l’enfance madame Sanaba Kaba devant un parterre rempli de femme en liesse a appelée les femmes de Mamou à mètre les bouchés double pour la réussite du dit projet ; « comme vous le savez, la guinée est composée de 52 pour cent de femme mais nous souffrons plus que tout le monde. Nous devons nous mètre à la tache, amenons alors nos filles à l’école et n’acceptons pas de les donner très tôt en mariage car elles ont aussi droit à l’éducation. Ces filets sociaux dont nous parlons est une opportunité que nous offre le chef de l’état pour nous sortir de la misère, alors nous devons le prendre bras le corps pour qu’il réussisse ».

 A rappeler qu’après l’étape de Mamou, la délégation ministérielle à pris la direction de la région administrative de Labé, où madame Sanaba Kaba est aussi attendu par la population de Labé.

 Mamadou Mouctar BARRY, correspondant Kababachir.com à Mamou

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.