MAMOU : La police favorise le non achat des vignettes

Depuis le début du mois de juin dernier, la section préfectorale des impôts de la préfecture de mamou est à pied d’œuvre sur le terrain pour le recouvrement des TVU en particulier et des impôts en général. Le ministre avait signifié à travers une circulaire, aux usagers des véhicules à moteur, de cyclomoteur et autres engins à moteur que la vente libre des vignettes de la TVU pour l’année 2015 qui avait débuté depuis le 26 janvier 2015 prendra fin le 08 juin 2015 sur toute l’étendue du territoire national. Ce délai passé, tout payement de la vignette sera majoré d’une pénalité de 25 pour cent de la valeur faciale.

Suite à cette décision, l’inspecteur régional des impôts dans un communiqué radio a  également signifié au commandant de la police routière et aux usagers des engins à moteur dans la préfecture de mamou de prendre les mesures nécessaire pour faire respecter la loi dans toute sa rigueur.

Par conséquent, la section préfectorale des impôts en collaboration avec les services de la sécurité routière procède au contrôle des vignettes depuis le 09 juin.

Le constat révèle à ce jour que, les agents sur le terrain rencontrent assez de difficulté dans le recouvrement, et cela fait suite à un manque de collaboration des usagers.

Selon monsieur Lancey Kourouma, inspecteur régional des impôts, que le non payement est dû principalement au manque de civisme et l’impasse politique qui favorise la mauvaise foi des usagers.

Un autre constat nous laisse comprendre que la police routière qui est sensée faire respecter la loi favorise le non payement des TVU.

Selon Madame Camara, receveuse à la section préfectorale des impôts, c’est la police routière qui ne facilite pas le travail sur le terrain, « les conducteurs de taxi moto refusent d’acheter les vignettes. Une fois intercepté, ils se séparent avec quelques billets de banque insignifiante. Donc, on peut dire que c’est la police routière qui favorise le non achat des vignettes en retirant de l’argent qui ne sera jamais versé aux impôts. Seule la brigade mobile de la gendarmerie qui nous aide dans ce sens. Nous sollicitons l’appui constant de la police routière qui est d’ailleurs notre partenaire privilégié sur le terrain ».

Il faut signaler, qu’à l’aide d’un barrage, une équipe mixte composée de techniciens de la direction des impôts de la préfecture de mamou, d’agents de la police routière sont à pied d’œuvre pour rappeler à l’ordre toute personne qui ne s’est pas acquittée de l’achat de la vignette en circulation pour l’exercice 2015.

De Mamou, Barry Mamadou Mouctar pour Kababachir.com

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.