MAMOU : Un camion percute un poteau électrique et prive plusieurs quartiers de courant

Depuis ce dimanche matin aux environs de 10 heures 30 minutes, plusieurs quartiers de la périphérie de la commune urbaine de Mamou sont privés d’électricité. C’est un camion remorque immatriculé RC 8143 L en provenance de Kankan pour Conakry qui a percuté un poteau électrique dans le secteur Pelloun Dalaba, quartier Madina scierie.  Voyant l’ampleur des dégâts les jeunes du quartier se sont massivement mobilisé pour mettre main sur le chauffeur qui a voulu se sauver. Mais suite à l’intervention du syndicat des transporteurs de Mamou et de la police une entente a été trouvée pour la réparation des dégâts.  

« On était dans un kiosque sous le poteau électrique lorsque le camion remorque est venu le percuter en voulant se stationner. Quand nous sommes sortis en nombre le chauffeur a pris la fuite mais a finalement été rattrapé au carrefour de la scierie. Suite à l’arrivée des syndicats et de la police on s’est entendu de faire avec l’aide des techniciens de l’EDG de faire un devis pour qu’il répare les dégâts. Si on le laisse aller on va rester longtemps sans électricité », nous a fait entendre Amadou Oury Barry un jeune leader du secteur Pelloun Dalaba.

Le chauffeur Mamadou Oury Barry rencontré par notre correspondant affirme quant à lui avoir évité le pire, « j’ai voulu éviter une moto lorsque j’ai percuté le poteau. C’est un camion que j’ai  rencontré au moment où j’ai aperçu une moto venir en troisième position. Je pense avoir évité le pire ».

 De sa part, monsieur Traoré, représentant du syndicat de Mamou, affirme que grâce à son intervention la situation est maintenant sous contrôle, « j’ai trouvé une situation très délicate. Quand je suis arrivé suis le lieu j’ai mis tout le monde à table pour trouver une solution au problème. On a fait le nécessaire et tout est sous contrôle. C’est un de nous donc on ne pouvait pas ne pas l’assister. Avec le service technique de l’EDG on a fait un devis et le travail pour la réparation a commencé ».     

Mamadou Mouctar Barry, pour Kababachir.com

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.