Manifestation de l’opposition : Journée à haut risque

Alors que la crise politique s’accentue, les opposants d’Alpha Condé compte redescendre dans la rue ce jeudi sur toute l’étendue du territoire national, pour exiger l’annulation du chronogramme électoral.

Après les violences enregistrées lors des dernières manifestations où les forces de l’ordre ont fait usage des balles réelles, ce jeudi est une journée à haut risque. Avec le déploiement d’un important dispositif de sécurité dans les différents points stratégiques de la capitale, en particulier sur la route ‘’Le Prince’’, et la détermination des opposants qui entendent poursuivent les manifestations, le risque de violences est à craindre.

Les opposants d’Alpha Condé sont plus que jamais déterminés à en découdre avec le pouvoir jusqu’à obtenir la totale satisfaction de leur revendication, notamment, l’annulation du calendrier électoral qui inverse l’ordre des élections (élections présidentielles avant les locales).

En plus, la dernière sortie médiatique du président Alpha Condé, mercredi peu après son entretien avec François Hollande, qui exclu toute modification du calendrier électoral, risque de radicaliser les opposants.

L’opposition qui ne reconnait plus les délégations spéciales compte paralyser tout le pays et exiger la tenue des élections locales avant la présidentielle. Une option que le président Condé et la CENI n’approuvent pas.

Nous y reviendrons

Abdoul Wahab Barry, www.kababachir.com

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.