Manifestations à l’intérieur du pays : « La plupart de ces revendications ne sont pas fondées » soutient N’Fanly Raoul CAMARA du RPG

Plusieurs villes de l’intérieur du pays ont récemment été secouées par des manifestations à caractère social. Tout a commencé à Boké, en basse côté avant la Haute-Guinée ne soit contaminée. Partout ou presque, on réclame de meilleures conditions de vie (eau, électricité, infrastructures sociales, comme des routes…). Cette situation est loin de faire plaisir aux cadres RPG. Pas plus tard que ce samedi, 21 octobre lors du traditionnel rassemblement, un haut responsable du parti présidentiel a extériorisé son mécontentement. Il s’agit de N’Fanly Raoul CAMARA, membre du bureau politique national.

« Après Boké, c’est Kérouané, après Kérouané c’est Beyla et tout dernièrement on nous apprend que c’est Kouroussa. La plupart de ces revendications ne sont pas fondées. C’est purement politique. Les perturbateurs sont infiltrés à travers les militants du RPG pour aller créer la zizanie à l’intérieur du pays. Ce sont des gens qui veulent déstabiliser le RPG en vue des prochaines élections législatives. Mais c’est une perte de temps», s’est lâché le cadre, visiblement en colère.

Oumar Rafiou DIALLO, Kababachir.com

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.