Manifs contre la fraude : « Je n’ai pas été associé à cela», dixit UFR

Ce lundi 26 février, l’opposition républicaine a projeté une journée ville morte pour protester contre les fraudes massives enregistrées lors des communales du, 4 courant. Nombreux observateurs avaient remarqué l’absence de l’UFR, cet autre grand parti qui continue de dénoncer le bourrage d’urnes à plusieurs endroits où il a présenté de candidats.

Aujourd’hui, on en sait un peu plus sur cette absence de Sydia Touré à la réunion préparatoire du QG de l’UFDG. Selon le président de l’UFR, rien n’explique son absence sauf que : «Je n’ai pas été associé à cela», sa lâche-t-il, ajoutant qu’il n y a rien de mal en cela, car, s’agissant des alliances, « Rien n’est à exclure ». Ce qui est sûr, « Je ne suis pas en alliance avec le RPG », tranche-t-il, lundi matin sur les antennes d’une radio locale.

Quoiqu’il en soit, des alliances pourraient bien intervenir entre Dalein et Sydia : «J’ai un contact avec Sidya. On est d’accord sur le principe, chacun va formuler ses offres.» Dalein Diallo a fini de pleurnicher avec le départ somme toute inattendu de Sydia Touré de l’opposition républicaine pour, tenez-vous bien, un rapprochement au RPG. Le même Dalein, à un moment donné, lâché, esseulé, désamorcé, désarticulé et livré à la vindicte tend encore la main à ceux qui l’ont piétiné, stigmatisé et honni. En politique comme à la guerre, chacun défend ses intérêts. Pour se libérer, Sydia Touré déclare lui aussi tout de suite : « Je n’ai pas d’alliance avec le RPG. Je n’ai écrit aucun document d’alliance avec le RPG. Nous nous sommes rapprochés

dans un cadre bien précis. Dans le cadre de ces élections, je crois que le RPG et nous, nous nous retrouverons pour discuter. Nous nous retrouverons pour évaluer la collaboration que nous avons eue pendant ces 2 dernières années. »

Comme pour déblayer le chemin à Dalein, Sydia Touré fini par lâcher : « Je suis en contact avec Cellou. Je suis en contact avec Matos, le patron de l’UPG, je suis également en contact avec Faya, le patron du BL, avec Diawara du PTS, le secrétaire général du RPG et le président Alpha Condé qui est président du RPG. » Evasif, mais, plus précis cette fois-ci avec africa Guinée: « Je suis prêt à sauver la situation de mon parti dans un cadre électoral qui est meilleur. C’est ce que les autres réclament. Et nous allons tous travailler pour ça. »

Voilà qui est clair.

Jeanne Fofana, www.kababachir.com

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.