Marchés des véhicules au Parlement : Damaro court-circuite ses collègues du RPG!

Le marché de fourniture de voitures de fonction pour les députés ne finit toujours pas de livrer tous ses secrets. On le sait désormais qu’il a une forte odeur de surfacturation et des députés sont indexés.

Sans trop attendre, Fodé Oussou Fofana lui se défend : «Ce n’est pas un marché de l’Etat mais un marché des députés. Nous avons le mandat et nous l’avons exécuté. Je mets quiconque au défi de prouver que le prix que le fournisseur nous a donnés est un prix, qui est au dessus du normal». On sait aussi que les présidents des trois groupes parlementaires (majorité présidentielle, Libéraux démocrates et Alliance républicaine) ont validé la fourniture sans passer par le marché public. Ne vous demandez donc pas si corruption il y a eu. D’autres députés de la mouvance se battaient pour arracher le marché de voitures et l’accorder à Bill Gates, nom très connu au palais Sékhoutouréya. Ce Bill Gates-là rafle depuis peu, tous les marchés d’importation de véhicules. Sachant vite les manœuvres de ses collègues du RPG, Damaro et son clan ont préféré court-circuiter de la plus belle des manières.

Pour rappel, le Parlement doit accorder à chaque député un 4X4 sortie d’usine dont l’unité est évaluée à quelque 48 mille USD. 14 véhicules pour les 14 membres du bureau de l’Assemblée nationale, 2 bus de 30 places pour le personnel, 2 véhicules 4X4 et 2 voitures pour constituer le parc automobile. Damaro Camara certainement l’un des négociateurs du marché et l’un des rapporteurs de la conférence des présidents avait lancé à ses collègues que cette acquisition est, tenez-vous bien, « un cadeau du gouvernement aux députés. Aucun texte ne le mentionne. »

Ces engins étant subventionnés à hauteur de 50%, l’autre moitié sera épongée par les parlementaires ce, pendant 5 ans, à raison de trois millions GNF par mois. C’est TANE qui a raflé le marché.

Jeanne Fofana, www.kababachir.com

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.