Mariage UFDG-FPDD : ’’L’alliance va être concrétisée dès le début de la semaine prochaine’’, annonce Cellou Dalein Diallo

Au cours de l’assemblée génerale hébdomadaire de son parti tenue samedi à son siège à Commandayah, le président de l’UFDG a tenté de rassurer ses militants son l’alliance avec le FPDD de Moussa Dadis Camara.

Pour faire taires toutes les rumeurs sur son rapprochement avec l’ex-Chef de la junte militaire, Mousa Dadis Camara, inculpé la semaine dernière par un pool de juges chargés d’enquêter sur le dossier du 28 septembre, Cellou Dalein Diallo annonce la signature de la l’alliance politique en début de semaine prochaine, dans la perspective de la présidentielle du 11 octobre prochain.

«  J’ai discuté avant-hier nuit avec M. Dadis Camara. Il est déterminé, il a réaffirmé son attachement avec cette alliance. Le Pouvoir fait tout pour intimider, décourager cette alliance, mais il perd son temps. L’alliance entre l’UFDG et le FPDD va être concrétisée dès le début de la semaine prochaine. Soyez sûrs. Nous allons constituer une force solide qui  va conduire à l’alternance à l’occasion de la prochaine élection présidentielle » a déclaré le leader de l’UFDG, devant ses partisans mortement mobilisés samedi au siège du parti.

Pour le Chef de file de l’opposition guinéenne, c’est à cause de son alliance avec le parti de Dadis, que le pouvoir a décidé d’accélerer la machine judiciaire pour inculper Dadis.

 « En 2010, entre les deux tours, M. Alpha Condé s’était déplacé pour aller implorer le soutien de Dadis. En 2013, il a mené la  même démarche. Dadis a accepté d’inviter ses partisans à voter pour Alpha Condé. Jusque là, on a trouvé cela normal. Il a fallut que Dadis  décide de s’allier avec Cellou Dalein pour qu’il soit puni. Alpha Condé a alors précipité l’inculpation de Dadis Camara. C’est la punition pour avoir changer de camp. Sinon, en 2013 Alpha Condé avait dit qu’il fallait abandonner l’affaire 28 septembre, parce que selon lui, il y a eu d’autres crimes plus odieux. Mais quand M. Dadis Camara a décidé d’allier son parti  avec l’UFDG, il fallait le punir pour ce crime. C’est ce qui explique la précipitation à laquelle on a assisté ces derniers temps dans la procédure des affaires du 28 septembre ».

Par aileurs, Cellou Dalein Diallo accuse le pouvoir d’Alpha Condé de doter les forces de l’ordre des nouveaux équipements (grenade et gaz lacrymogènes » pour mâter les citoyens en cas de manifestation.

« Alpha Condé  a commandé beaucoup d’équipements de répression. Il a dépensé des centaines de millions de dollars pour équiper les forces de police. Il vient de commander 50 000 grenades lacrymogènes qui ont été livrées parce qu’il est prêt à réprimer et à s’approprier du pouvoir indépendamment des résultats des urnes. » a-déclaré le Chef de file de l’opposition guinéenne, qui appelle ses militants à la résistance pour une alternace en 2015.

Abdoul Wahab Barry, www.kababachir.com

 

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.