Marine marchande : le temps d’assainir…

Le temps d’assainir la marine marchande en Guinée est arrivé. C’est ainsi que le ministre des Transports a soumis le jeudi dernier à Conakry, le projet de Loi portant Code de la marine marchande de la République de Guinée à ses paires du gouvernement.

Aboubacar Sylla a souligné qu’après 23 ans d’application du Code en vigueur, il est apparu que la loi L/95/23/CTRN du 12 juin 1995 portant Code de la marine marchande est devenue inadapté en raison des caractères multidimensionnel, évolutif et dynamique du secteur maritime. Le Ministre a indiqué que ce projet de Code affirme les droits et la souveraineté de la République de Guinée sur son territoire maritime, conformément à la Convention de 1982 sur le droit de la mer. Il est aussi une preuve du respect des engagements pris par l’État vis-à-vis de la communauté internationale en ce qui concerne l’application des conventions internationales qu’il a ratifié.

Mais quelles innovations apportera ce projet de loi ?Aboubacar Sylla répond : « L’instauration d’un nouveau régime relatif à la sûreté maritime et la prise en compte de tous les types de pollution marine causée par les navires ; la possibilité de l’ouverture d’un régime international guinéen d’immatriculation des navires et l’élévation des peines en cas d’infractions et l’agrément des organismes reconnus ; la définition des missions de l’administration maritime et la création d’un cadre de concertation entre le secteur privé et le secteur public de la marine marchande. »

Jeanne Fofana, www.kababachir.com

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.