Maroc : bousculade mortelle près d’Essaouira, au moins 15 morts

C’est un drame de la pauvreté. Au moins quinze personnes sont mortes, ce dimanche dans une bousculade lors de la distribution d’aide alimentaire, dans la région d’Essaouira (sud-ouest), selon le ministère de l’Intérieur du royaume marocain. Une quinzaine de blessés au moins sont pour l’instant décomptés. La plupart des victimes seraient des femmes et des enfants.

Le drame a eu lieu dans la localité de Sidi Boulaalam (environ 60 km au nord-est d’Essaouira), un petit village rural qui vit essentiellement de la culture des arganiers.

Selon nos informations, un iman de Casablanca, Abdelkbir El hadidi s’apprêtait à distribuer des denrées alimentaires à la population de cette commune quand l’organisation trop légère a été littéralement submergée par la foule. L’imam originaire de la région venait tous les ans organiser cette distribution.

Environ 800 personnes, dont certaines attendaient depuis le milieu de la nuit, se seraient précipitées devant le magasin servant de point de distribution. Pour le média marocain le 360, le bilan serait de 17 morts et pas moins de 38 blessés. Toujours selon le 360, le triste bilan pourrait encore s’aggraver, de nombreuses personnes étant toujours entre la vie la mort à l’hôpital d’Essaouira.

Le roi du Maroc prendra en charge les obsèques des victimes

«On a entendu des sirènes d’ambulances toute la matinée» nous confirme un habitant d’Essaouira joint au téléphone « L’hôpital d’Essaouira n’est pas assez équipé pour recevoir tant de blessés, certaines victimes ont été transféré vers Marrakech. Le Roi Mohamed VI a offciellement réagi via un communiqué. « S.M. le Roi a donné ses Hautes instructions aux autorités compétentes pour prendre les mesures qui s’imposent pour apporter l’aide et le soutien nécessaire aux familles des victimes et aux blessés », précise le communiqué. Le souverain du royaume chérifien a également décidé de prendre en charge les frais d’inhumation et des obséques des victimes et de soins des blessés.

Une enquête a été lancée pour déterminer les causes de l’incident selon le ministère de l’Intérieur. Selon nos informations l’organisateur de la distribution serait actuellement entendue au commissariat d’Essaouira.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.