Martin Herrenknecht, l’empereur des tunnels

Depuis la route, c’est la première chose que l’on voit : un monstre haut de 9,83 mètres et long de 90 mètres qui s’étire sous deux énormes portiques de manutention. Poids : 1 450 tonnes. Puissance : 6 200 kilowatts. En ce lundi pluvieux, la « bête » se trouve encore sur son site de construction, à Schwanau, petit village allemand en bordure de la Forêt-Noire. Une dizaine d’hommes s’affairent autour de son corps, véritable enchevêtrement de câbles, vérins, pompes, groupes hydrauliques, armoires électriques et passerelles.

En décembre, ce géant doté de 29 dents en acier, capable d’avaler 2 70…

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.