Médias: Alpha menace de fermer toute radio privée qui parlera d’Aboubacar Soumah

La liberté de presse est de nouveau menacée en Guinée. Alors que la grève des enseignants prend une allure inquiétante, après deux semaines sans cours dans les établissements d’enseignement pré-universitaire, le président Alpha Condé lance un avertissement aux hommes des médias.

« Désormais toute radio qui diffusera le message d’Aboubacar Soumah (Syndicaliste) sera considérée comme complice et sera fermée’’ dixit le Président Alpha Condé ce matin à la cérémonie de clôture des 46èmes assises de la presse francophone à Conakry.

Alors qu’une rencontre est annoncée ce samedi, entre le Chef de l’Etat, des responsables syndicaux et des hommes des médias, Alpha Condé qualifie de rébellion la grève des syndicats des enseignants:

‘’ Désormais, toute radio qui diffusera des communiqués de Soumah sera fermée, parce qu’il sera complice de la rébellion. Nous ne voulons plus qu’il y ait l’anarchie en Guinée’’ a poursuivit le numéro un guinéen.

Mais ce n’est pas tout. Alpha Condé déclare qu' »Aucune radio en Guinée n’est en règle! Si nous appliquons la loi on fermera toutes les radios…. La presse guinéenne n’est pas professionnelle  » dit le Président Alpha Condé devant plus de 300 journalistes internationaux venus des 48 pays de la francophonie en séjour à Conakry pour les 46emes assises de la Presse francophone.

En attendant de trouver une issue à la crise qui secoue l’éducation nationale depuis plus de deux semaines, il y a encore des incertitudes quant à la reprise des cours la semaine prochaine.

Abdoul Wahab Barry, Kababachir.com

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.