Médias : La HAC ordonne la réouverture de ‘’Baobab FM », et de la Télévision privée  »Fasso TV »

Suite à la décision N° 016/SC/P/HAC du 7 septembre 2015 ordonnant la fermeture de la Radio Baobab FM et la Télévision Fasso TV (toutes émettant de Kankan) pour leur installation et fonctionnement sans autorisation officielle, le promoteur des organes incriminés après s’être mis en règle conformément à la loi, vient de se voir accorder lundi, 14 septembre 2015, le droit d’installation des Stations de radiodiffusion commerciale privée « Baobab FM », et de Télévision commerciale privée dénommée  »Fasso TV » par la Haute Autorité de la Communication.

C’est une décision de la Haute Autorité de la Communication (HAC) qui vient de nous parvenir.

Constant la violation de la loi, la HAC avait ordonné la semaine dernière, la fermeture de ces deux organes de presse. L’organe régulateur des médias en Guinée, avait justifié cette décision par, le fait que Baobab Fm et Fasso Tv ne sont enregistrées ni à la Hac, ni au défunt Conseil national de la communication (Cnc), ni au ministère de la Communication, encore moins à l’Autorité de régulation des postes et télécommunications (Arpt). Alors que c’est ce dernier organisme qui assignait les fréquences aux médias audiovisuels avant l’entrée en fonction de la Hac en mars 2015.

La 2ème violation constatée par la Hac est l’absence des cahiers de charges que chaque média doit pourtant acheter.

Troisièmement, la radio Baobab Fm émet avec une puissance rayonnante de 1500 watts, largement au dessus de la limite autorisée (500 watts). Conséquence, il y a brouillage des fréquences des autres radios implantées à Kankan, notamment la radio rurale.

Quatrièmement, des hauts parleurs ont été installés au marché et distillent à longueur de journée les programmes de Baobab Fm, obligeant la population à les écouter.

Désormais, ces deux organes, appartenant à M. Dabo, un proche du régime actuel, peuvent continuer à émettre à Nabaya, sans être inquiétés.

Abdoul Wahab Barry, www.kababachir.com

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.