Meeting de Bonfi: Jean Marc Téliano se déchaine : « Alpha Condé est un président malheureux… »

« A partir d’aujourd’hui, nous allons demander une désobéissance civile. L’assaut final, ce sera à Kaloum, Alpha Condé n’a qu’à se préparer…. ». C’est par ces mots que le leader du RDIG, Jean Marc Téliano a entamé son discours devant les militants et sympathisants de l’opposition ovationnés, qui ont répondu massivement à l’appel de leurs leaders ce jeudi au stade de Bonfi.

Poursuivant, le leader du RDIG a indiqué que le président Alpha Condé a apporté des malheurs aux guinéens depuis qu’il est à la tête de ce pays, citant quelques endroits de la Guinée, où des violences ont été signalées au cours de son mandat, notamment à Zogota, Siguiri, Kankan, Forécariah,….

« Alpha Condé est venu avec un sac et un cortège de malheurs. C’est un président malheureux » déclare l’ancien ministre de l’Agriculture, sous l’ère Alpha, qui n’était pas tendre avec son ancien patron ce jeudi au stade Bonfi.

Le porte-parole de l’opposition, Aboubacar Sylla, leader de l’UFC a pour sa part avertit que les manifestations vont se poursuivre jusqu’à satisfaction des différents points de revendications :

« Le meeting d’aujourd’hui n’est qu’une étape. Nous irons crescendo », avertit le porte-parole de l’opposition guinéenne. Pour Aboubacar Sylla, « ceux qui rêvent d’une dictature en Guinée se trompent » car, poursuit l’opposant, « la Guinée d’aujourd’hui n’est pas celle d’hier ».

Pour Sidya Touré, l’alternance est indispensable en 2015. Car, poursuit le président de l’UFR, le résultat de la gouvernance Alpha, c’est le manque d’électricité, c’est la division du pays, la corruption, le pillage organisé de nos ressources.

Quant à Cellou Dalein Diallo, Chef de file de l’opposition guinéenne, il déclare « Il faut qu’en 2015, Alpha Condé dégage ».

Munis des placards sur lesquels on pouvait lire, « Tout sauf Alpha en 2015 » « ou bien « CENI dégage », les militants de l’opposition ont acclamé leurs leaders et se disent déterminés à poursuivre les manifestations pour exiger la transparence dans le processus électoral, devant aboutir à la tenue des élections communales et présidentielles.

Du moins qu’on puisse dire, le meeting de cet après a été une véritable démonstration de force des opposants, en ce sens qu’il ya eu une forte mobilisation des militants de l’opposition et en plus, aucun incident n’a été signalé. Une grande première en Guinée.

Abdoul Wahab Barry, www.kababachir.com

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.