Meeting opposition : ce 22 janvier cache-t-il un autre ?

22 janvier 2007. Cela vous dit ? C’est en effet cette date que tout a basculé à Conakry, avec le mouvement syndical piloté par une certaine Rabiatou Sérat Diallo et Ibrahima Fofana (décédé suite à un accident de la route en partance à Fria où il y avait une crise à l’Usine). Le régime de Lansana Conté a été ébranlé. Il ploie, résiste un peu, puis cède. Eugène Camara est nommé comme Premier ministre. Ce n’était pas le moindre mal.

L’acte a fait long feu. Il sera débarqué aussitôt. On veut un Premier ministre de large consensus. Lanana Kouyaté sort du lot et nommé comme PM. Après des morts et des dégâts matériels, sans compter que les syndicalistes ont été bien rossés par la bande à Ousmane Conté, fils du vieux général finissant. Un autre 22 janvier, l’opposition veut tenir un meeting à Bonfi. Pas une marche pacifique. Des voix s’élèvent pour dénoncer le choix de cette date.

Dansa Kourouma de la société civile estime avec Guinee7 : « Le 22 janvier, c’est une date qui ne doit pas être récupérée par l’opposition. Le 22 janvier, le conseil national des organisations, le syndicat bref à l’appel du mouvement social guinéen se sont soulevés contre la manière de faire de leurs dirigeants. On a demandé un gouvernement de consensus, nous avons demandé la nomination d’un premier ministre et nous avons imposé aux autorités d’alors, des réformes. » Le président du CNOSCG, dénonce ce qu’il appelle la mauvaise foi des uns et la sourde oreille des autres, parlant justement du pouvoir et de l’opposition. Aujourd’hui en tout cas, on craint de gros risques d’accrochages du côté de Bonfi et d’ailleurs. On parle déjà d’infiltrés qui seraient en préparation pour foutre la merde. Le pouvoir et des hauts gradés de l’Armée sont soupçonnés à cet effet.

Autant dire qu’il y a de l’eau dans le gaz.

Jeanne Fofana, www.kababachir.com

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.