Meeting et tentative d’infiltration : Malick Sankhon à l’index !

Malick Sankhon, le géniteur des Chevaliers de la République’’ est encore dans le viseur de l’UFDG. Cette fois-ci pas avec Dalein Diallo, en personne mais avec le député Aboubacar Soumah, l’un des membres du comité d’organisation du meeting du 7 janvier au stade.

Le patron de la CNSS est accusé d’avoir tenté d’infiltrer des loubards afin de créer du désordre, rapportent nos confrères de Guineematin, citant le député de l’UFDG de Dixinn. Irrité, Malick veut porter plainte, car, « s’il y avait eu des problèmes, ils allaient m’accuser et l’opinion allait croire, alors qu’il n’en est rien», estime Malik Sankhon. Son service communication ou de ce qui y ressemble, à travers son homme des sales besognes Ibrahima SoryCissé, crie à l’hérésie.

De quoi se rappeler l’autre démêlée judiciaire vite maitrisée entre lui et le leader de l’UFDG. Pour la petite histoire, Malick était accusé derrière derrière des loubards pour vandaliser des boutiques. C’est pourquoi il s’est vite offusqué et menace : « Celui qui dit que je suis derrière cette structure (Chevaliers de la République, NDLR), je le traduirai en procès. Je ne suis ni de près, ni de loin associé à cette affaire d’agression du domicile de Dalein. Le problème de l’UFDG est interne. »

Ousmane Gaoual Diallo de l’UFDG réplique : « Malick Sankhon est un affabulateur qui est aujourd’hui abandonné. Il y a beaucoup eu de destructions et personne ne veut plus rester derrière cette fameuse instance dénommée « Chevaliers de la République » dont l’objectif était de créer une certaine polémique entre El hadj Cellou Dalein Diallo et ses voisins de Dixinn. » Ousmane Gaoual Diallo ne comprend pas la déclaration faite par Malick indiquant qu’il est loin de la politique. C’est pourquoi ce membre de l’UFDG a battu en brèche et d’un revers de la main les allégations du patron de la CNSS. Selon M. Diallo, si Malick était apolitique, il n’allait pas être invité par RFI et n’aurait surtout pas organisé des mamaya au compte du pouvoir en place.

On s’achemine aujourd’hui encore, après plus d’un an, vers un autre différend entre Malick et l’UFDG.

Jeanne Fofana, www.kababachir.com

  1. […] Meeting et tentative d’infiltration : Malick Sankhon à l’index ! […]

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.