Meurtre de Mohamed Diallo : Le Colonel Gabriel Diawara répond aux avocats de l’UFDG

Accusé de partialité dans l’affaire du meurtre de Mohamed Diallo, l’enquêteur en Chef s’inscrit en faux les déclarations des avocats de l’UFDG, qui dénoncent d’une parodie de justice.

Contrairement aux déclarations des avocats, le Colonel Garbriel Diawara, qui s’est prêté aux questions de mediaguinee.com, dit avoir mené cette enquête avec professionnalisme. Extraits :

 « Ils ( avocats) disent que le dossier a été retiré des mains du Colonel Balla Samoura. Dans une situation, quand on n’a pas les éléments d’informations et d’explications, il faut poser des questions. Le Colonel Balla Samoura est le Commandant de la région de la Gendarmerie de Conakry. Il ne peut pas être un directeur d’enquête. Il ne peut pas piloter cette enquête. Sa fonction ne lui donne pas de piloter cette enquête. L’enquête m’a été donnée de plein droit. Je suis le Directeur des investigations et je couvre tout le territoire national. Pour l’information du public, c’est la brigade de recherche de Kipé qui est sur le dossier, on a seulement renforcé l’équipe d’enquêteurs. C’est ainsi que j’ai pris la direction de l’enquête. Il y a quoi de mauvais en cela ? Je m’inscris en faux pour dire que le Colonel Balla Samoura n’a jamais eu l’enquête en main. Il couvre les unités de la région de Conakry, mais il ne pilote pas une enquête. Il peut être Directeur opérationnel, il peut fournir des moyens et la sécurisation des scènes de crime. Mais dire qu’il peut être un Directeur des enquêtes, je dirai non et je m’inscris en faux. L’enquête m’a été donnée et je l’ai menée professionnellement. Ceux qui sont en train de me diffamer et d’intoxiquer la population pour changer la mentalité des gens se trompent. ».

De son côté, le Collectif des avocats de l’UFDG qui dit avoir déposé une plainte contre le Colonel Garbriel Diawara, le Colonel Balla Samoura, Bah Oury et Baba Alimou, pour coups et blessures et non assistance de personnes en danger, dénoncent un complot contre Dalein et les militants de l’UFDG.

En tout état de cause, la justice guinéenne est face une rude épreuve. Celle de mener une enquête sérieuse et impartiale, en vue d’identifier et de traduire en justice le ou les auteurs du meurtre de notre confrère de Guinee7.com

Abdoul Wahab Barry, www.kababachir.com

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.