Mines : ArcelorMittal fait long feu en Guinée !

La descente aux enfers de la gouvernance approximative d’Alpha Condé continue notamment au niveau des Mines qui font vraiment grise mine. En effet, en août 2014, des Guinéens avaient vite applaudi la signature d’un accord entre le géant de la sidérurgie ArcelorMittal et BHP Billiton.

Il s’agissait notamment du projet minier de fer d’Euronimba, en Guinée. Cette signature était motivée par la proximité de l’autre mine en exploitation au Libéria. Aujourd’hui, ArcelorMittal a renoncé à l’acquisition de la mine de fer d’Euronimba. Au niveau du gouvernement, il n y a pas eu de réaction d’abord. Mais déjà, cette signature avait suscité une vive polémique. De nombreux Guinéens avaient crié au scandale, estimant que Condé a tout vendu sans tenir compte de l’intérêt du pays. Le gouvernement s’est enfin désisté quant à son autorisation « de faire transiter le fer d’Euronimba via la voie ferrée et le port de Buchanan, que nous gérons au Liberia. Nous ne l’avons pas obtenue dans les temps impartis. Par conséquent, nous avons abandonné ce projet de rachat et décidé de nous concentrer sur le Liberia. Avec un marché du fer en berne, nous ne souhaitons pas nous implanter ailleurs dans la région, que ce soit en Guinée ou en Côte d’Ivoire », explique-t-on à ArcelorMittal.

Cet autre projet s’en va à vau-l’eau, faute de négociations sérieuses de la part du gouvernement guinéen. C’est donc des centaines d’emplois qui sont sacrifiés par Alpha et compagnie. Le contraire allait vraiment surprendre.

Jeanne Fofana, www.kababachir.com

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.