Ministère des finances : Malado Kaba donne-t-elle raison à ses détracteurs ?

C’est connu, jeunesse rime avec rigueur, dynamisme et rêve. Mais le revers de la médaille, c’est l’impulsivité, la spontanéité, le superficiel, …qui sont eux-mêmes fruit de l’inexpérience. Et ce sont ces défauts inhérents à sa jeunesse qui semblent avoir trahi la ministre de l’économie et des finances, Malado Kaba. A la base, à travers la lettre qu’elle a dernièrement adressée au président de l’Assemblée nationale au sujet des véhicules des députés, elle voulait impressionner et faire valoir la rigueur idéalisée dans les écoles. Mais à la fin du compte, elle se serait ridiculisée et aurait de même donné raison à ceux qui en veulent à tous ceux qui, comme elle, passent pour des bleus dans l’équipe gouvernementale de Mamady Youla.

Serait-ce une première chausse-trappe ? Ou bien simplement l’envie de paraître et d’impressionner autour de soi ? Tout est possible. En tout cas, à en croire Amadou Damaro Camara, Malado Kaba n’aurait pas obtenu les résultats qu’elle espérait avec son courrier osé adressé à Claude Kory Kondiano. Insinuant que le parlement n’était pas exempt de reproches dans la gestion du contrat d’acquisition des véhicules des députés, elle était allée jusqu’à proférer des menaces de répercussion contre l’Assemblée nationale.

Mais selon le président du groupe parlementaire du RPG-arc-en-ciel, réagissant sur les ondes d’une radio privée de la place, la réunion d’explication que sollicitait la ministre s’est bien tenue et que Malado Kaba aurait admis sa propre méprise. D’abord, elle n’aurait pas eu toutes les informations. Ensuite, elle pécherait par une méconnaissance coupable des relations entre les institutions. Admettant toutes ses erreurs, elle aurait même promis de réparer la gaffe.

Si toutes ces informations se confirment, ce serait alors de l’eau dans le moulin de ceux qui s’échinent à critiquer le gouvernement actuel. Composé de jeunes cadres venus pour certains des grandes écoles occidentales, il leur est reproché de manquer d’expérience et de maitrise des rouages de l’administration guinéenne. Autant d’accusations qui se verraient plus ou moins confortées par le courrier plein de sous-entendus de Malado Kaba. Pour elle, le camouflet si retentissant que le courrier-problème s’est retrouvé dans la presse.

Anna Diakité, www.kababachir.com

  1. Ibrahim dit

    Cette article montre plus de la jalousie que de pertinence car cet article ne se base que sur les dires et versions de Mr Damaro que tout le monde sait très démagogue et qui prend beaucoup de libertés avec la vérité. Madame la ministre fait des envieux et jaloux aussi dans le presse. Tout le monde sait que ce marché de véhicules de députés a été très opaque sans partager une seule information. Nous aurions plutôt souhaité une bonne enquête sur pourquoi après plus d’une année, tous les députes n’ont pas encore leur véhicule et l’état des paiements. Voila ce que nous attendions des journalistes au lieu d’attaquer une femme qui tente de faire son travail. Pauvre Guinée !

  2. bateka dit

    Pauvre Guinée
    Celui ou celle qui nagent a contre courant sera ridiculise
    Pourtant elle a parfaitement raison,
    Avec Alpha Conde l »honnêteté est plutôt un péché.
    Madame Kaba soit vous vous servez ou vous quittez sinon on vous y contraindra

Votre adresse email ne sera pas publiée.