Mohamed AZIZ quitte le Horoya

Après plus de 7 ans de loyaux services rendus au Horoya AC, Mohamed AZIZ quitte le club de Matam. Cela pour des raisons familiales.

C’est lors d’une expédition des Matamkas au Maghreb, que l’ancien international marocain Mohamed AZIZ fut visé et recruté. Depuis cette date Mohamed AZIZ a joué un rôle certain dans la progression des gardiens du Horoya AC, en compagnie de Kemoko CAMARA. Ce duo a préparé Khadim NDIAYE pour le mondial Russie 2018, mais aussi Moussa CAMARA après sa participation au Mondial U17 en 2015.

Après tout ce temps passé, Mohamed AZIZ exprime sa satisfaction : « Quand je suis venu en Guinée, je croyais être isolé de chez moi, mais c’est le contraire que j’ai vécu, avec le club, surtout ses acteurs sportifs. C’est pourquoi, j’ai tout connu dans ce club phare de l’Afrique de l’ouest. J’ai participé à ce projet bien qu’il n’ait pas atteint son objectif principal, à savoir prendre un trophée continental. Nous avons parcouru tout le continent et je suis vraiment satisfait de mon travail dans ce binôme avec Kemoko CAMARA ».

Le regret

« Mon grand regret restera la blessure mon gardien, Khadim NDIAYE au Maroc, pendant qu’on était mené au score. C’est la plus mauvaise soirée que j’ai connue avec le Horoya. Ensuite, notre élimination cette année, alors que tous nos gardiens étaient blessés même celui qui a joué contre Kaizer Chiefs… »

Les trophées dont il est fier

« Je rentre aujourd’hui avec une très grande fierté pour avoir été l’un de ceux qui ont hissé le Horoya AC à ce niveau en Afrique, avec 7 titres de champion de Guinée, 5 coupe nationales, quatre  super coupes et une demi-finale de la Coupe de la Confédération »

Ses remerciements

« Je suis très ému de quitter mes parents sportifs après plus de 7 ans de présence. C’est pourquoi je remercie tous les entraineurs qui m’ont permis de travailler avec aisance au sein de ce club, mes collaborateurs, mes gardiens, les joueurs et toute la famille du Horoya AC. Je ne peux pas terminer sans dire merci au propriétaire Antonio SOUARE qui n’a rien ménagé pour moi pendant tout ce temps, aussi le président Soufiane SOUARE avec lequel j’ai eu une très bonne relation. Merci pour tout »

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.