MOUVANCE PRESIDENTIELLE : Quelle place pour l’UDG de Mamadou Sylla ?

Si l’on s’en tient à des déclarations et à des démarches assumées par Elhadj Mamadou Sylla, l’Union pour la démocratie de la Guinée (UDG) n’est de la mouvance formée autour du RPG-arc-en-ciel. Estimant avoir été floué et trahi sur la foi des engagements librement contractés par le président Alpha Condé, il dit relever désormais du Front uni pour le démocratie (FUD) qui compte également dans ses rangs, Makanera Kaké, ancien ministre de la communication, et Papa Koly Kourouma de la Génération pour la réconciliation, l’unité et la prospérité (GRUP). Mais il y a quelques jours, les médias d’Etat ont rendu public une déclaration en vertu de laquelle les responsables à la base du parti de Mamadou Sylla, réaffirmait leur ancrage au sein de la mouvance présidentielle. Du coup, c’est à ne rien comprendre.
Surtout qu’au lendemain de cette même déclaration, c’est le même Mamadou Sylla, au côté de ses deux autres camarades, qu’on a aperçu dans des images diffusées d’une rencontre entre les membres du FUD et le leader du PEDN, Lansana Kouyaté. Il y a donc une sérieuse contradiction au sein de l’UDG. Mamadou Sylla et sa base ne regardent plus dans le même sens. En sorte qu’il serait légitime de demander qui s’en va et qui reste ?
A moins que les choses n’évoluent, c’est bien l’UDG, en tant que sigle qui s’en va avec son fondateur. La séparation est donc du point de vue du principe. Sur un plan formel, c’est Mamadou Sylla qui avait engagé son parti dans la mouvance présidentielle. Et s’il décide ne plus cautionner la collaboration, celle-ci prend fin. Toutefois, s’il n’a pas le soutien de la base, le RPG-arc-en-ciel ne s’en ressentira pas dans les faits. Car les militants réels demeurant fidèles au président de la République et soutenant ses actions. Les positions des uns et des autres étant cependant fonction de la capacité d’un des deux camps (RPG-arc-en-ciel et Mamadou Sylla) de répondre à leurs besoins, rien n’est définitif dans cette affaire.
Anna Diakité, www.kababachir.com

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.