Musellement de la presse privée: l’UFR, prudente !

La presse privée traverse un sale quart d’heure depuis l’annonce supposée de la mort d’Alpha Condé attribuée à une radio de la place. Le régime se durcit et muselle la presse. Cette rigidité  a provoqué une vive levée de boucliers tant du côté des leaders politiques, de la société civile. Pour sa part, l’UFR est restée prudente.

Selon un responsable du parti, l’UFR condamne ce qui arrive à la presse privée. Mais, « malheureusement peut-être que nous n’avons pas voulu faire une récupération politique, parce que c’est la société civile. Quand la politique se mêle ces actions de la société civile, de la presse, je dis bien, croyez-moi, il y a une dose de récupération qui est dans leur démarche. » Et Saikou Yaya Barry ajoutera : «Quand la politique se mêle d’une action sociale et toute suite, c’est soit, on veut avoir les gens de son côté pour des actions ou bien les coopter, de toutes les façons ça se passe comme ça. C’est la loi de la nature. Quand les syndicalistes ont engagé la grève de 2006-2007, Dieu seul sait, ce sont les politiques qui étaient derrière mais malheureusement les syndicalistes avaient affirmé à l’époque qu’ils ne veulent pas voir les politiciens. Parce qu’ils ont estimé qu’il y a une récupération politique derrière. »

 

De toute évidence, « museler la presse n’est pas une bonne chose et ça ternit l’image du pays. Ça, il faut qu’on le retienne une fois pour toute. Si vous avez des solutions à donner, les affirmations de ce journaliste, ce sont eux qui l’ont amplifié sinon c’était sorti à la radio, ce n’est même pas beaucoup de personnes qui ont écouté. Mais finalement, ils en ont fait un problème national voire international. »

Ce qui est sûr, il y a une véritable chape de plomb sur les médias privés, notamment les radios et télévisions. L’opposant historique qui revendique 40 ans de lutte contre l’autoritarisme se mue aujourd’hui en autocrate du clair-obscur. Il y a de quoi s’en inquiéter.

 

Jeanne Fofana

 

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.