Nestlé va racheter Atrium Innovations pour 2,3 milliards de dollars

Mardi, le géant suisse de l’alimentation Nestlé a annoncé le rachat du canadien Atrium Innovations, spécialisé dans les produits de santé nutritionnelle, auprès d’un groupe d’investisseurs dirigés par le fonds Permira pour 2,3 milliards de dollars (1,9 milliard d’euros). L’opération, qui va lui permettre d’étendre son portefeuille de produits de santé grand public, sera financée en liquide et devrait être conclue durant le premier trimestre 2018 sous réserve d’obtention des autorisations réglementaires, a fait savoir le groupe suisse dans un communiqué. Fondée en 1999, l’entreprise, qui n’est pas cotée en Bourse, emploie quelque 1 400 personnes et génère un chiffre d’affaires qui devrait avoisiner 700 millions de dollars en 2017. Spécialisée dans les compléments alimentaires naturels, Atrium s’appuie sur un portefeuille de marques qui inclut Garden of Life, le numéro sur ce segment aux États-Unis. Cette marque, que la société Atrium avait elle-même rachetée en 2009, est vendue dans plus de 14 000 magasins de produits de santé aux États-Unis et est également distribuée en ligne.

Son autre marque phare, Pure Encapsulations, englobe une gamme de suppléments diététiques hypoallergéniques, sans OGM, sans épaississant ou colorant artificiel, vendue aux États-Unis par des professionnels de la santé, en ligne, ainsi que dans les pharmacies sur plusieurs marchés en Europe. « Le portefeuille d’Atrium agrandira notre gamme de produits avec des solutions à valeur ajoutée telles que les probiotiques, la nutrition à base de protéines végétales, les substituts de repas et une vaste gamme de multivitamines », a déclaré Greg Behar, directeur de Nestlé Health Science, cité dans le communiqué.

Le repositionnement du groupe

Nestlé a amorcé un repositionnement de ses activités depuis que l’Allemand Ulf Mark Schneider, l’ancien patron du groupe de santé Fresenius, en a repris les commandes en début d’année. En mai, Nestlé avait tout d’abord annoncé qu’il n’excluait pas de vendre ses activités de confiserie aux États-Unis. Le groupe avait ensuite multiplié les petites acquisitions et prises de participation pour se renforcer, notamment dans les plats préparés végétariens et les cafés haut de gamme. Le rachat d’Atrium marque la première grosse opération depuis la prise de fonction du nouveau patron de Nestlé en janvier. Ce rachat constitue un bon exemple de ce que le groupe considère comme une stratégie « disciplinée » sur des catégories à fort potentiel de croissance sur le front des acquisitions, a pointé Greg Behar, lors d’une conférence téléphonique.

La marque phare d’Atrium, Garden of Life, a affiché des taux de croissance à deux chiffres sur les trois dernières années, a rapidement trouvé son public dans la distribution en ligne et peut désormais être étendue à d’autres marchés. De surcroît, ce segment est peu exposé à la concurrence des marques de distributeurs, à la différence de nombreuses catégories dans le secteur de l’alimentation et des boissons où les grands noms du secteur ont dû rivaliser ces dernières années avec les produits moins chers proposés par les supermarchés. À la mi-septembre, Mark Schneider avait dévoilé les grands axes de sa stratégie lors d’une conférence pour les investisseurs. Alors que le groupe a été pris pour cible par le fonds activiste Third Point, le nouveau patron de Nestlé avait dit vouloir relancer la croissance en s’appuyant sur les grandes catégories de produits tout en les calant davantage sur les nouvelles tendances de consommation, notamment en renforçant l’e-commerce.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.