Neutralité administration locale : les assurances du gouvernement

« La neutralité des administrateurs territoriaux sera entièrement garantie. Le ministre de l’Administration du territoire entreprendra très prochainement une tournée dans le pays pour rappeler cette exigence. »

C’est un des engagements que prend le gouvernement auprès des ses partenaires étrangers devant être impliqués dans le processus électoral, notamment la présidentielle et les locales. Cet engagement amuse plus qu’il ne rassure, surtout chez les opposants. Lesquels ont d’ailleurs un triste souvenir des législatives. Des législatives au cours desquelles des ministres de la République, en l’occurrence Moustapha Koutoub Sanoh de la Coopération internationale, Tata Vieux Condé, alors à la Pêche ont été accusés par des observateurs de l’Union européenne comme ceux-là mêmes qui ont non seulement utilisé mais abusés des fonds publics pour des fins de campagne et d’achats de voix. Notamment dans la région de la Haute Guinée.

On le sait, les délégations spéciales qui font office de Maire de Commune, les présidents des CRD, les Sous-préfets, etc. constituent le terreau fertilisant de la fraude et des bourrages des urnes. A défaut, ces nommés locaux influencent les votants afin de s’assurer que tous sont pour le pouvoir. C’est à cause donc de cet imbroglio politico administratif que les opposants réclament toute la neutralité qui s’impose afin que les voix ne soient pas détournées. Une mer à boire.

Jeanne Fofana, www.kababachir.com

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.