Nouailhac – Emmanuel Macron, six mois plus tard…

C’est d’autant plus inquiétant que le budget 2018 est maintenant sur les rails et que les réformes radicales que tout le monde attend en France et en Europe pour tirer enfin un trait sur notre « modèle français » ruineux et mortifère sont encore dans les cartons… Résultat : la dépense publique en 2018 ne cessera pas de grimper pour la 44e année consécutive, aucun changement n’ayant été constaté ni même annoncé dans nos structures étatiques, ce qui aura pour conséquence un déficit qui passera de 76,5 milliards d’euros cette année à 82,9 milliards l’année prochaine. Et encore, si tout va bien…

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.