Opposition républicaine : une vie après le départ de l’UFR ?

Comment pourra-t-elle réussir à s’organiser davantage, sans trop afficher une faiblesse notoire dans le combat commun contre Alpha Condé et sa gestion calamiteuse du pays ?

Cette question est au centre d’une vive préoccupation au sein de l’opposition républicaine. Pour des observateurs avertis, il y aura bien une vie avant et une autre après le départ de Sydia Touré, lequel avait déjà annoncé qu’il ne montera plus sur le capot d’une voiture pour battre le pavé. Une alerte peu prises au sérieux, parce que l’intéressé lui-même avait recadré le débat. Sauf que la finalité est restée la même : le départ. Les opposants ont accepté, certainement à leur corps défendant, ce départ.

Il reste que « l’opposition est à chaque gare, certains montent d’autres descendent. Nous en sommes sortis plus renforcés. Aujourd’hui, il y a plus de cohésion aujourd’hui que par le passé. Il y a moins de querelles de clocher, de leadership. Aujourd’hui, les décisions se prennent plus facilement que par le passé. En vérité, l’opposition s’est assainie. Elle est unie », s’efforce de trancher Aboubacar Sylla, au micro de nos confrères de Guinée news.

Jeanne Fofana, www.kababachir.com

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.