Otages du 3è mandat de Condé : le moral au beau fixe !

L’UFDG ne va ni marchander, ni procéder à la compromission, au chantage, ni ramper pour obtenir la libération des otages du 3è mandat d’Alpha Condé. Des otages dont le moral est loin de gagner les talons : il est au beau fixe !

Face à ce pouvoir impitoyable, pouvoir de mépris, Dalein est sans concession : « Face à l’arbitraire, à l’injustice et à l’arrogance, la seule attitude digne qui convient à un Parti comme le nôtre est de rester debout et de dénoncer sans relâche les violations des droits et libertés des citoyens et d’exiger le respect de la Constitution et des lois de la République. Nos responsables qui sont incarcérés du seul fait du prince sont des otages du 3ème mandat, celui du parjure. Ils ont la même conviction éloquemment exprimée par leur codétenu Etienne Soropogui, Président du Parti Nos valeurs Communes qui, du fond de sa cellule, déclare : « … Nous sommes embastillés dans la forteresse du tyran, avec ses restrictions et ses inhumanités rendues délibérément infestes, insalubres et surpeuplées pour nous faire subir des épreuves en croyant que ces épreuves vont nous détourner de la voie que nous croyons juste. Pour ma part, quels que soient le prix à payer et le temps que je mettrai ici, cela ne changera en rien mon engagement et ma détermination à me battre pour la démocratie et à rester fidèle à mes valeurs. »

Dalein Diallo est certes saisi par une forte émotion, c’est pourquoi, fait-il savoir sur Africa Guinée : « Des instances de tous ordres qu’elles soient morales, judiciaires, nationales, régionales ou internationales, ou encore diplomatiques ont été saisies de leur innocence et de l’injustice qui prévaut dans notre pays. »

Jeanne Fofana, www.kababachir.com

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.